13 janv. 2022

La matinale des bénévoles

 

 
Cette  formation nous l'attendions depuis quelques temps,  c'était une demande récurrente de la part des bénévoles de Bol d'Air,

 

 Il était important que nous soyons informés sur la connaissance des différentes pathologies et de la conduite à tenir dans certaines situations auprès des résidents du Centre Médico Social de Saint Jean de Dieu du Croisic lors de nos accompagnements .

 

Nathalie, Cécile et Florence nous ont instruits sur ce qui est des troubles neuropsychologiques  des traumas crâniens, des lésions cérébrales et de certaines maladies rares dont sont affectés les résidents du Centre.

L'énumération de ces troubles et l'explication de ces désordres comportementaux nous permettront d'avoir un regard plus normalisé, de mieux comprendre, d'éviter des paroles maladroites .

D'éviter le : j'ai pas vu, j'ai pas su, j'ai pas fait...

Puis ce fut l'organisation en trois ateliers :

Un atelier présentant un fauteuil manuel, la façon de l'utiliser, de donner au résident le meilleur confort dans la bonne position.

Un deuxième pour les fauteuils électriques, l'explication du fonctionnement du pupitre, le débrayage des moteurs.

Un troisième avec une mise en situation sous la forme d'un cheminement et obstacle à franchir , où les bénévoles ont pu se mettre à la place des utilisateurs et constater les difficultés rencontrées .

Florence, nous a ensuite présenté un appareil pouvant se placer sur un fauteuil manuel pour créer une assistance électrique améliorant le déplacement selon certains besoins.

Cette matinée fut clôturée par une intervention de Mme Delostal  remerciant les organisateurs et participants à cette rencontre, soulignant le rôle essentiel de l'association Bol d'Air auprès des résidents .







26 nov. 2021

Visites de l'Océarium du Croisic

 

Sortie du vendredi 19 novembre



Il ne fait pas chaud quand nous sortons du centre mais le soleil brille de tous ses feux pour nous accompagner à cette sortie à l'Océarium.

Jean Claude , Romane et Maryline sont bien couverts pour s'y rendre, accompagnés de Patrick, chargé du reportage photo, Christine et Sylvie.
 

L'accueil par Florence et sa collaboratrice est très chaleureux.
De suite, c'est la plongée en eaux profondes et de surface où mille et un poissons multicolores illuminent les regards de nos résidents-visiteurs.Nous arrivons juste à l'heure du repas des manchots qui fut un véritable spectacle.
 

Maryline ne cesse de sourire et de rire traduisant une grande joie d'être là.
 Jean Claude nous a fait les commentaires de la visite et Romane fut en admiration.
 Les requins, les tortues géantes et les raies nous ont toutes et tous laissés en contemplation.
Pas moins de 4 passages dans le tunnel ont été nécessaires afin d'assouvir ce plaisir d'être au fond de l'océan.
La visite de la boutique a enchanté les résidents par toutes ces magnifiques peluches et l'accueil de la responsable.
Nous avons profité d’un très très bel après-midi passé trop vite. Mais nous recommencerons.  

 


 

30 sept. 2021

Rendez-vous Plage Saint Goustan



Ce jeudi 30 septembre plage Saint Goustan c'était le clap de fin d'été ...
Dans une ambiance joyeuse près de trente bénévoles de l'association Bol d'Air accompagnaient  presque autant  de résidents sur les structures d'accessibilité à la plage misent en place par les services techniques du Croisic au mois de juillet.
Le Frère Jean-Marie et sa guitare ont accompagné quelques chansons admirablement interprétées par les résidents et les bénévoles.
Une belle matinée sous un soleil complice baignant un moment de grande convivialité apprécié de tous.



18 août 2021

Bol d’Air dans Ouest-France le 18 août 2021

Le Croisic. Un bol d’air pour les personnes handicapées

 Jacques Rochard (à gauche) lors d’une sortie avec les résidents.

Entretien

Jacques Rochard, président de l’association Bol d’air depuis 2010. L’objectif de celle-ci, créée en 2000 par Thierry de Lorgeril, et qui compte actuellement 64 membres, est d’accorder du temps aux résidents du centre Saint-Jean-de-Dieu, en leur proposant des sorties et des activités, en complément de celles organisées par le personnel du centre. Le but : éviter que les résidents se sentent isolés, et favoriser la vie culturelle et sociale des personnes atteintes d’un handicap physique.

En plus des sorties, vous proposez également des ateliers ?

En effet, nous organisons, par exemple, un atelier Lego qui rencontre un franc succès, et des ateliers Scrabble, échecs, laine, etc. Ce sont des ateliers qui s’adressent plutôt aux résidents qui en ont vraiment besoin, comme ceux de la maison d’accueil spécialisée ou porteurs d’un handicap lourd.

Vous complétez ainsi les activités déjà proposées par le centre ?

C’est ça. Régulièrement, je fais une fiche projet, je propose un tableau, puis les responsables du centre nous indiquent le nombre de résidents et les personnes qui viendront. On ne s’ingère pas dans leur fonctionnement, mais on travaille en collaboration étroite avec eux.

Quels sont vos projets pour la fin de l’année ?

Ils sont liés à la situation sanitaire. On peut citer nos promenades, l’inauguration officielle de l’espace Hospitalité le 22 octobre, l’exposition des œuvres des résidents dans l’ancienne criée, du 10 au 17 novembre, une visite à Cordemais, une présentation historique par monsieur Delpire, une sortie en mer et le Téléthon. Concernant l’aménagement réalisé sur la plage de Saint-Goustan, il offre un accès facilité aux résidents. Nous entretenons un contact régulier avec la mairie, notamment pour identifier les besoins des en matière de circulation et pour signaler les endroits où le passage des fauteuils roulants se fait difficilement.

Parmi ces projets, il y en a un autre qui vous tient à cœur…

Oui, j’aimerais emmener une dizaine de résidents aux Jeux paralympiques de Paris 2024. J’ai déjà pris contact avec la Direction générale à Paris pour bénéficier d’un accueil et d’un hébergement. C’est un projet ambitieux, mais je suis optimiste.