19 oct. 2020

Bol d'Air dans Ouest-France le 19 Octobre 2020

OUEST-FRANCE LE 19 OCTOBRE 2020

Il y a dix jours, à l’espace associatif de la rue Rousseau, Jacques Rochard, qui préside l’association Bol d’air, a salué le travail de la municipalité, qui, « cette année encore, a été à l’écoute de nos demandes concernant l’accessibilité de la voirie. Le cheminement le long du jeu de boules a été corrigé. Le poteau délimitant la traversée de la place de l’Aiguillon a été remplacé ».

 

«Le marquage de ce tracé refait. L’accès au cabinet dentaire a été entièrement repavé. Nos demandes de mise en accessibilité de l’arrêt de bus du Pré-Neuf et de la jonction entre le port et la médiathèque ont été enregistrées ».

Jacques Rochard note encore que « l’amélioration de l’accès à la plage Saint-Goustan suit son cours, avec l’espoir d’un aboutissement prochain ».

 

À leur tour, les élus ont annoncé de nouvelles mesures : « Place Dinan, a souligné, Jean-Pierre Legrand, la solution d’un marquage au sol a été retenue pour réserver un passage pour les personnes à mobilité réduite. Place Donatien-Lèpre, concernant l’accès à la médiathèque, une solution plus compliquée est à l’étude. Le trottoir de la rue Hervé-Rielle est propriété privée. La municipalité ne peut le modifier sans un accord du propriétaire. Enfin, un nouvel accès à la plage de Saint-Goustan, côté môle, est à l’étude. Contactée, la Direction du territoire maritime n’y est pas opposée, mais impose les contraintes liées au classement zone Natura 2000. »



 

 

1 oct. 2020

Assemblée Générale


 Le 30 septembre 2020
L’assemblée générale ordinaire de l’association Bol d’Air pour l’exercice 2019 s’est tenue le 29 septembre 2020, à l’Espace Associatif du Croisic, sur convocation envoyée à tous les membres de l’association.
Jacques Rochard, Président, ouvre la séance à 18 heures 15. Il constate qu’avec 36 membres présents ou représentés, l’assemblée peut valablement délibérer.
Le Président remercie de leur présence les membres de Bol d’Air, Madame Delostal et les représentants de la Municipalité.
Le compte rendu de l’assemblée générale du 11 mars 2019 n’ayant pas fait l’objet de remarque écrite ou orale est adopté.
Les contraintes sanitaires ne nous permettent pas de nous réunir comme à l’habitude dans les locaux de Saint Jean de Dieu. Le traditionnel pot clôturant notre réunion est, pour les mêmes raisons de prudence et avec regret, supprimé.
Les sujets de l’ordre du jour seront quelque peu décalés, les élus devant rejoindre la réunion du conseil municipal.
Rapport moral
Les membres de Bol d’Air ont consacré 3 500 heures au cours de 2019 à l’accompagnement des Résidents dans les différentes activités. Le Président remercie les membres de l’association et le conseil d’administration pour cette implication. Il adresse également ses remerciements aux professionnels du Centre qui facilitent nos interventions.
Une formation à la conduite à tenir en cas de pandémie est envisagée pour les adhérents.
La prochaine assemblée générale, mars-avril 2021, verra la fin des mandats de tous les membres du conseil d’administration. Jacques fait un appel appuyé pour que des candidats se manifestent pour un renouvellement de l’équipe.
L’année 2019 a été une bonne année pour nos différentes activités. La journée du 12 mai organisée avec d’une part un rassemblement de voitures anciennes et de prestige dans lesquelles le public moyennant le règlement de 10 € pouvait faire un tour de côte et d’autre part des vols d’hélicoptère proposés au public et pour lesquels la société exploitante reversait 5 € par passager à Bol d’Air a été une réussite. La somme réunie à cette occasion a permis de financer le baptême de l’air de 15 Résidents en septembre. 15 Vols au-dessus de la presqu’ile inoubliables pour eux.
L’association Bol d’Air a été reconnue par la Direction des Finances Publiques en mars 2020 « organisme d’intérêt général satisfaisant aux dispositions permettant la délivrance de reçus fiscaux au titre des dons ».
La Mairie a été cette année encore à l’écoute de nos demandes concernant l’accessibilité de la voirie. Le dossier que nous avons rédigé a été présenté à Madame Quellard et Monsieur Roger. Le cheminement le long du jeu de boules a été corrigé, le poteau délimitant la traversée de la place de l’Aiguillon a été remplacé, le marquage de ce tracé refait, l’accès au cabinet dentaire entièrement repavé. Nos demandes de mise en accessibilité de l’arrêt bus du Pré Neuf et de la jonction entre port et médiathèque, enregistrées. L’amélioration de l’accès de la plage Saint Goustan suit son cours avec l’espoir d’un aboutissement prochain.
Activités 2019
3 avril assemblée générale
28 avril participation au carnaval
12 mai journée « un Moteur et un Cœur » pour réunir des fonds pour offrir des baptêmes d’hélicoptère pour les Résidents. Important rassemblement de voitures de prestige et  anciennes réunies grâce à Jack Jourdan. Merci aux propriétaires qui ont généreusement répondu à son appel. En parallèle des vols d’hélicoptère étaient proposés public.
14 mai visite du château de Nantes
22 mai présentation à la Mairie de notre dossier accessibilité
1 juin accompagnement de Résidents au festival Tempo
11 juin sortie pêche en mer à bord des bateaux de membres de l’APC. Merci à eux pour cette journée spécialement appréciée par les Résidents.
14 au 23 juin présence à l’exposition peintres du Croisic. Le collectif Saint Jean y exposait des toiles de Résidents
14 juillet/15 août accompagnement des Résidents au feu d’artifice
27 août pique-nique des bénévoles de Bol d’Air
8 septembre participation au forum des associations pour faire connaître notre action et recruter de nouveaux membres
18 septembre journée hélicoptère : 15 Résidents ont pu survoler la presqu’ile avec un ciel bien dégagé
24 septembre la sortie en mer organisée avec le CCC a dû être annulée au dernier moment pour cause de météo
25 octobre déplacement à Nantes pour un match de foot
30 octobre sortie à Terre d’Estuaire à Cordemais
à partir du 22 novembre visites de l’Océarium : 3 visites de 5 Résidents sur invitation de la direction de l’Océarium que nous remercions.
21 novembre visite canonique
4 décembre journée golf au bénéfice du Téléthon
11 décembre animation par la chorale de Bol d’Air
Intervention de Monsieur Legrand
Monsieur Legrand demande d’excuser Madame Quellard retenue par un conseil municipal. Il remercie les membres de l’association pour le temps qu’ils consacrent à ce bénévolat. Il évoque les parcours que nous avons effectués avec lui-même,
Monsieur Cabellic et Monsieur Roger pour visualiser les difficultés d’accessibilité que Bol d’Air a signalées. Place Dinan la solution d’un marquage au sol est retenue pour réserver un passage pour les PMR. Place Donatien Lèpre (accès à la médiathèque) la solution, plus compliquée, est à l’étude. Le trottoir de la rue Hervé Rielle est propriété privée. La Municipalité ne peut le modifier sans un accord du propriétaire. Un nouvel accès à la plage de Saint Goustan, côté mole, est à l’étude. La Direction de Territoire Maritime contactée n’y est pas opposée mais impose les contraintes liées au classement zone Natura 2000 : pas  d’installation fixe, uniquement utilisation de bois.
Cet accès mettrait en valeur la plage, revaloriserait cette zone et serait un plus pour le
commerce qui doit s’y installer.
Monsieur Legrand avant de céder la parole renouvelle ses remerciements aux membres de Bol d’Air pour ce qu’ils réalisent et confirme que la Municipalité reste à notre écoute.
Intervention de Monsieur Boucher
Monsieur Boucher développe l’objet de notre association et nous remercie pour nos participations aux activités communales, carnaval, forum des associations, Téléthon et à notre implication dans la réalisation de masques pendant la difficile période durant laquelle leur approvisionnement était problématique. Jacques Rochard prend la parole pour évoquer l’anniversaire des 20 ans de Bol d’Air qui devait être marqué par une grande fête... l’épidémie en a décidé autrement. Espérons qu’elle sera envisageable en 2021.
Rapport financier
Jacques Rochard présente et commente le compte d’exploitation de l’année 2019.
Dont le résultat est positif de 230,05 €
La journée du 12 mai, puis celle du 18 septembre, ont généré dépenses et recettes particulières. Le 12 il s’agit de la journée organisée pour financer des baptêmes d’hélicoptère. En recettes les sommes versées pour les balades en auto et la rétrocession de 5€ par baptême de l’air. En dépenses les vols du 18 septembre, des divers et la franchise d’assurance que nous avons eu à régler suite à la chute d’une barrière qui a endommagé la carrosserie d’une des voitures.
Les autres dépenses de l’année sont récurrentes.
En recettes une subvention de la Mairie, nos cotisations et un don. Marcellin a demandé de ne pas offrir de fleurs lors du décès de son épouse Christine mais de faire un don à Bol d’Air. C’est cette somme qui figure à la ligne don. Jacques le remercie et précise que ce montant a été employé à l’achat de jeux d’échecs et de scrabble pour les Résidents ainsi qu’à celui de capes adaptées aux fauteuils. Jacques ajoute une pensée pour les membres qui nous ont quittés : José, parmi les plus anciens, André et plus récemment Colette.
Intervention de Madame Delostal
Madame Delostal adresse un merci très appuyé pour notre engagement aux côtés du Personnel. Elle y ajoute une pensée particulière pour ceux qui ont eu l’idée de la 3création de Bol d’Air et l’ont mise en œuvre, Béatrice et Thierry de Lorgeril.
L’engagement de Bol d’Air est très remarqué au sein de la Fondation. Elle est un exemple pour les autres établissements dans lesquels la Fondation souhaite que se développe le bénévolat.
L’activité pompons qui connaît un grand succès auprès des Résidents pourrait redémarrer. Décision en cours.
La Maison André Rochefort du Pouliguen va être agrandie. Saint Jean a demandé de pouvoir y occuper 6 de ces chambres équipées de domotique et y installer en autonomie des Résidents qui resteraient suivis par une équipe mobile de Saint Jean.
La vie collective permanente est en effet difficile pour certains Résidents.
Des travaux d’extension sont en cours à Saint Jean. Dans cette extension 2 appartements adaptés seront consacrés aux Résidents avant leur départ pour la maison Rochefort. Cette période d’essai permettra de les mettre en condition d’autonomie. Deux autres chambres sont prévues pour les familles venant visiter les Résidents.
Par ailleurs la construction de l’espace hospitalité suit son cours, un peu retardé suite au confinement. Les bénévoles y auront un espace dédié.
Madame Delostal évoque la très difficile période de début de confinement pendant laquelle le Centre n’était pas prioritaire pour les dotations de matériel, masque et gel, matériel distribué au compte-goutte au bout de trois semaines. Durant cette période les masques réalisés par plusieurs associations dont Bol d’Air ont été les bienvenus.
Les grandes précautions prises par le Personnel, le respect des décisions concernant la vie dans le Centre ont permis un bilan sanitaire positif à ce jour. 
Projets 2020
Nous sommes au terme de cette année 2020 tristement marquée par le covid qui nous a contraints à annuler tous les projets. Seules les promenades dans les rues du Croisic sont actuellement possibles, nos traditionnelles visites de l’Océarium en fin d’année devraient également pouvoir se faire. 
Cotisations
À titre exceptionnel le conseil d’administration a décidé de ne pas demander de cotisation aux membres de Bol d’Air pour l’année 2020, décision justifiée par l’absence de dépenses pour des sorties
L’ordre du jour étant épuisé, le président clôt l’assemblée générale à 19 heures 30.
Le Secrétaire P.V.






29 mai 2020

Bol d'Air dans Ouest France




Un grand merci à toutes les participantes de cet bel élan collectif et solidaire qui nous aura fait nous rencontrer pour réaliser à notre modeste niveau ce que nous pensions irréalisable. ...

12 mai 2020

Bol d'Air dans " Le Pélerin " cette semaine

https://www.lepelerin.com/initiatives-region/solidarite/ce-que-le-confinement-a-change-dans-ma-vie/#

« Confectionner des masques pour éviter l’isolement »

 Jacques Rochard, président de l’association Bol d’Air au Croisic (Loire-Atlantique).
 Cette association accompagne des personnes en situation de handicap au centre médico-social Saint Jean de Dieu. Elle s’est adaptée en proposant à ses bénévoles de confectionner des masques.


« Quand j’ai fait appel aux bénévoles de l’association pour changer un peu notre activité, la mobilisation fut immédiate ! Les couturières de Bol d’Air ont ainsi confectionné 400 masques. Dans un deuxième temps, il nous fut demandé des surblouses pour les soignants. Ces protections ont également pu être réalisées par nos petites mains bénévoles. Comment ne pas répondre favorablement à une demande ô combien justifiée dans cette situation de crise sanitaire exceptionnelle !

Ces masques ont notamment permis aux personnes handicapées de pouvoir sortir de leur chambre et se rendre dans les parties communes ou profiter du jardin et bénéficier de quelques animations organisées par le centre médico-social. Cela rejoint le but de notre association qui est de favoriser les sorties pour éviter à ces personnes un isolement social. Dans cette situation de grande mobilisation, j’ai pu encore apprécier pleinement la générosité des bénévoles de Bol d’Air dont l’élan collectif est au plus près des valeurs de l’Ordre de Saint Jean de Dieu : hospitalité, qualité, respect, responsabilité.et spiritualité»

Propos recueillis par Faustine Fayette.

29 avr. 2020

Bol d'Air dans www.lecroisic-infos

Le Croisic : des bénévoles d’associations fabriquent des masques

Des couturières bénévoles des associations, Bol d'Air, L'pique et brode et la section couture des A.V.F. ont à ce jour confectionné plus de mille masques tissus. quatre cents ont répondu aux besoins sanitaires du Centre médico-social de Saint Jean de Dieu .
Les soignants de la cellule
Les soignants de la cellule " COVID" de l'hôpital de Guérande remerciant les bénévoles.
Plus de six cents ont été déposés en mairie pour être distribués aux agents qui assurent le portage des repas, le ménage aux auxiliaires de vie et à toutes les personnes devant se protéger et protéger les autres.
À la demande de Madame le maire la confection des masques "grand public" continue, les produits finis sont déposés en mairie pour une mise à disposition auprès de la population.
En partenariat avec les couturières de Guérande, les Croisicaises ont participé à la fourniture de cinq cents sur-blouses pour les soignants de l'hôpital intercommunal Guérande/ Le Croisic.
Des sur-blouses ont également été fournies pour le Centre Saint Jean de Dieu et à deux cabinets infirmiers démunis de ces protections.
Merci à toutes les couturières qui travaillent quotidiennement pour satisfaire aux besoins de la collectivité.
Jacques Rochard, Président de l'Association Bol d'Air

20 avr. 2020

Nouvelles du Centre













8 avr. 2020

Les masques

Dernières infos ...
Le Centre SJDD prend actuellement des mesures de précautions, suite à  une apparition d'épidémie virale en février et ensuite par rapport au COVID-19
Les actions de l'Association sont temporairement suspendues à l'intérieur du Centre.
Je suis presque quotidiennement informé de l'évolution des risques et des mesures à respecter.


Les mesures prises cette semaine sont assez difficiles pour les résidents mais également pour nous, en terme de mise en place, communication, rassurance etc...
Pendant cette période inédite, vous vous êtes toutes impliquées  dans un bel élan de solidarité. .
Le challenge  était de confectionner 300 masques pour satisfaire la demande faite par la direction du Centre Saint Jean de Dieu.
À l'instant, le but est plus qu'atteint puisque après la collecte d'aujourd'hui 408 masques ont été confectionnés.
Nos pensées sont tournées vers le personnel de santé  et toutes les personnes impactées par ces circonstances sans précédent au C.M.S. Saint Jean de Dieu du Croisic.
Sans oublier les résidents confinés dans leur chambre et qui nous manquent.

Au nom de toutes et de tous j'adresse un grand merci aux  associations qui ont oeuvrées avec Bol d'Air : l'association L'Pique et Brode, les équipes de couturières des A.V.F. du Croisic et du Pouliguen je n’oublie pas Brigitte et Marie.
Un spécial pour Sylvie qui a donné beaucoup d'elle-même pour que tous les échanges se fassent dans les meilleures conditions.
Restons responsables, prenez soin de vous et de vos proches.
Soyez vigilants, respectez les consignes « barrières » pour vous protéger et protéger les autres.
Jacques Rochard

9 janv. 2020

Soirée bénévoles Bol d'Air


Jeudi 9 Janvier 19H… le vent se lève….
Un vent de chaleur humaine souffle chez « Tante Germaine ».
En poussant la porte rouge, un couple s’écrit :
« Eh bien, on n’est pas les premiers !»
Derrière, une petite voix renchérit :
« Et vous n’êtes pas les derniers ! »
En effet, la célèbre crêperie est envahie par de joyeux clients.
Des clients bien particuliers puisqu’il s’agit des membres de «l’Association  Bol d’air » rassemblés sous la houlette de son président (non moins joyeux) Jacques.
Tout ce charmant monde le verre à la main se présente les traditionnels et incontournables vœux. Dans cette assemblée, il y a de nouvelles têtes que le président ne manque pas de présenter.
Le patron a fort affaire pour servir la quarantaine de bénévoles de l’association. Puis, doucement, et plus ou moins par affinité, chacun se trouve une place à table.
Certains se voient régulièrement pour les animations (scrabble, échecs, sorties…) Pour d’autres, une telle occasion permet de renforcer les liens qui les unissent à Bol d’air.
Une légère accalmie (oh, très légère seulement) quand les assiettes garnies de larges crêpes sont servies , le bon cidre aidant, l’ambiance monte, l’accordéon entraîne chacun à entonner les bons vieux refrains.
Bref, une soirée conviviale comme seuls peuvent le faire des personnes qui ont plaisir à offrir de leur temps pour qu’il n’y ait pas de « laisser pour compte ». Le plaisir du partage, moteur essentiel de Bol d’air, merci à chacun pour cet engagement.
Aussi, n’oublions pas de dire un grand MERCI à nos chers résident(e)s, car c’est bien grâce à eux que nous nous sommes retrouvés en cette belle et chaleureuse soirée. Peut-être, et c’est même une certitude, que leurs sourires et leur bonne humeur nous ont contaminés.
Merci à nos ami(e)s de la Maison de Saint-Jean-de-Dieu de nous confirmer que partage et tolérance ne sont pas les vains mots d’un dictionnaire d’un temps révolu.
M.H. F.